Archives du mot-clé Nico Rosberg

Et si Ricciardo profitait de la retraite de Rosberg ?

C’est en tout cas l’avis de Mark Webber.

En prenant sa retraite, Nico Rosberg nous a privés d’un nouvel épisode d’une des plus belles rivalités de l’histoire de la F1. Pourtant, orphelin de son meilleur rival, Lewis Hamilton pourrait bien devoir compter sur un nouvel adversaire pour lui compliquer les choses.

C’est en tout cas l’avis de Mark Webber. Pour l’ancien pilote de F1, le souriant Australien pourrait bien se mêler à la course au titre 2017. « Daniel a probablement été le plus constant du plateau cette année, avec un pilotage de classe internationale, a estimé Webber. Il fait assurément partie des trois meilleurs. »

« Ricciardo sera certainement en position de se battre pour le championnat l’an prochain si Red Bull lui fournit une bonne voiture, parce que chez Mercedes, il est virtuellement impossible de remplacer Nico à court terme. » « Lewis Hamilton et lui se poussaient mutuellement à être les meilleurs, estime l’ancien pensionnaire du Taureau Ailé. Mais Mercedes ne peut maintenant plus compter sur son duo de choc. Lewis est brillant et totalement impitoyable, mais le départ de Nico va secouer la Formule 1. »

Nico Rosberg répond aux plaintes de Lewis Hamilton

Toto Wolff également…

Les temps sont durs pour Lewis Hamilton. Alors que Toto Wolff a récemment fait comprendre qu’il n’endosserait pas le statut de numéro 1 de l’équipe, voilà que son ancien rival, Nico Rosberg, le remet gentiment à sa place.

Avant les fêtes de Noël, le Britannique avait indiqué qu’il ne souhaitait plus que Mercedes touche à son équipe de course. Pour le triple de champion du monde, le remaniement imposé par la formation allemande en début d’année 2016 avait déstabilisé sa moitié de garage.

« Je vais parler à Toto Wolff de l’année prochaine et lui dire que je ne veux pas qu’on change à nouveau mes gars, avait-il déclaré. Je veux garder tous mes ingénieurs. Tous mes mécaniciens. Il n’y a pas une seule personne qui a besoin de partir. Je suis maintenant leur champion du monde, donc j’espère qu’ils respecteront ça et qu’ils apprécieront toute la détermination dont je vais faire preuve lors de la prochaine saison. »

Fraîchement retraité après avoir décroché le titre de champion du monde, Nico Rosberg n’a pas manqué de répondre à son ancien meilleur rival. « Moi aussi, j’ai perdu mes mécaniciens, a-t-il tenu à préciser. Et j’ai aussi dû lui donner deux de mes ingénieurs lorsqu’il est arrivé chez Mercedes (en 2013). »

Loin de s’arrêter là, l’Allemand en a rajouté une couche. « Lewis aime lancer des polémiques, c’est la stricte vérité. Peut-être que, comme il l’a suggéré, moi aussi je devrais écrire un livre à propos de tout ça et du reste. Peut-être, un jour. Il y a tant d’histoires folles et intéressantes qui se sont déroulées ! »

Si ces deux-là semblent vouloir continuer à se chamailler sur le terrain médiatique, Toto Wolff a l’air plus enclin à siffler la fin de la récré. « Tout ça, c’est une vieille histoire maintenant, a affirmé le patron de Mercedes. Lewis a compris pourquoi nous avions fait ça et nous, nous avons compris sa réaction d’un point de vue psychologique. Il est temps de passer à autre chose. »

Pour Toto Wolff, « les intérêts de Mercedes priment sur ceux de ses pilotes »

Lewis Hamilton est prévenu !

Depuis l’annonce surprise de la retraite de Nico Rosberg, Lewis Hamilton se sait en position de force chez Mercedes. Alors que l’écurie championne du monde devait se pencher sur le refus d’obéir du Britannique lors du Grand Prix d’Abu Dhabi, l’éponge a été passée sur l’incident. Il faut dire qu’après avoir perdu le champion du monde en titre, la formation allemande ne peut pas se permettre de se mettre à dos le pilote de la monoplace. Fort de ce constat, le triple champion du monde ne s’est pas gêné pour partager son ressenti envers son écurie dans la presse, affirmant n’avoir pas eu les mêmes chances que son rival dans la course.

Pourtant, du côté de Mercedes, on ne semble pas décidé à laisser Hamilton endosser le statut de numéro 1. Et ce quelque soit l’identité de son futur coéquipier. Lors d’une allocution devant les employés de l’usine de Brackley, Toto Wolff a rappelé que la saison prochaine les intérêts de Mercedes passeraient avant tout.

« Tant que nous souhaiterons aller plus loin et plus haut, nous continuerons à appliquer la directive qui veut que les intérêts de l’équipe priment sur ceux d’un seul individu, dont les pilotes. » « Cette philosophie a permis à l’ensemble de notre staff d’être humble en cas de victoire et noble en cas de défaite, a ajouté le manager autrichien. De même, cela nous a permis d’avoir toujours soif de nouveaux défis, de ne pas craquer sous la pression, de ne pas se satisfaire d’une situation et de toujours chercher à nous améliorer. »

« Ce sont ses valeurs qui ont été le ciment des trois titres mondiaux que nous avons acquis depuis 2014. Il va de soi que nous viserons la passe de quatre l’an prochain. Nous n’accepterons dès lors aucun compromis. »