Esteban Ocon n’est pas près d’oublier cette course

Pour le jeune Français, l’édition 2016 du Grand Prix du Brésil est de loin la plus difficile qu’il ait connu.

Après plus de trois mois en Formule 1 au volant d’une Manor, Esteban Ocon va connaître les joies de la première moitié de la grille en 2017 avec Force India. Interrogé sur le plateau de l’émission L’Intégrale F1, L’Emission sur Canal + Sport, le Français s’est laissé aller à quelques confidences sur son expérience en piste.

Il a ainsi révélé que le Grand Prix du Brésil 2016 était à ce jour la course la plus difficile à laquelle il avait pris part depuis ses débuts en course automobile. Dixième pendant la quasi-totalité de la course, il avait vu lui échapper le point symbolique en toute fin d’une course longue de plus de trois heures et disputées dans des conditions dantesques.

« Ce fut la course la plus difficile de ma vie !, a-t-il répondu sans hésiter. Avec des conditions extrêmement compliquées, beaucoup trop d’eau pour qu’on puisse rouler, aucune visibilité, mais il n’y a que dans des conditions comme ça qu’on peut espérer, avec la Manor, faire des gros résultats et rentrer dans les points. »

« J’étais dans les points pendant 50 tours, s’est souvenu le jeune pilote. Malheureusement, le dernier a été fatal. Alonso et Bottas me passent donc je perds la dixième place. Mais je vais quand même garder ça comme un très bon souvenir, où j’ai eu une bonne course, avec des beaux dépassements. »

« C’était une très belle course, l’équipe a fait un super boulot pendant la saison. Ils ont beaucoup progressé avec la voiture. Il faut rappeler qu’on avait beaucoup, beaucoup moins de budget que les autres équipes, donc c’était quand même une super saison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>