Archives pour la catégorie Esteban Ocon

Pour doubler Verstappen, Ocon a l’astuce

Et il n’a pas hésité à la révéler…

Combien de fois le pilotage de Max Verstappen, et surtout sa manière de défendre sa position, a-t-elle fait l’objet de vifs débats ? De (trop) nombreuses fois, dirons-nous.

Si pour certains observateurs, dépasser le jeune Néerlandais peut être assimilé à une opération suicide, Esteban Ocon assure avoir la clé pour prendre le dessus sur le fougueux pilote Red Bull. Leurs nombreuses passes d’armes alors qu’ils s’affrontaient en F3 ont permis au pilote Force India de trouver la parade aux manœuvres, parfois litigieuses de Verstappen.

« Il a toujours fait ça, s’est rappelé le Français sur le plateau de « L’intégrale F1, L’Emission » sur Canal + Sport. En Formule 3, avec moi, ça a toujours été des duels à coups de roues, avec de gros dépassements. »

« Si je ne l’évitais pas, il me rentrait dedans. Il y avait plein de choses comme ça. Mais j’ai trouvé le moyen d’arriver à le doubler. Faire une feinte à gauche et après aller à droite. »

Esteban Ocon n’est pas près d’oublier cette course

Pour le jeune Français, l’édition 2016 du Grand Prix du Brésil est de loin la plus difficile qu’il ait connu.

Après plus de trois mois en Formule 1 au volant d’une Manor, Esteban Ocon va connaître les joies de la première moitié de la grille en 2017 avec Force India. Interrogé sur le plateau de l’émission L’Intégrale F1, L’Emission sur Canal + Sport, le Français s’est laissé aller à quelques confidences sur son expérience en piste.

Il a ainsi révélé que le Grand Prix du Brésil 2016 était à ce jour la course la plus difficile à laquelle il avait pris part depuis ses débuts en course automobile. Dixième pendant la quasi-totalité de la course, il avait vu lui échapper le point symbolique en toute fin d’une course longue de plus de trois heures et disputées dans des conditions dantesques.

« Ce fut la course la plus difficile de ma vie !, a-t-il répondu sans hésiter. Avec des conditions extrêmement compliquées, beaucoup trop d’eau pour qu’on puisse rouler, aucune visibilité, mais il n’y a que dans des conditions comme ça qu’on peut espérer, avec la Manor, faire des gros résultats et rentrer dans les points. »

« J’étais dans les points pendant 50 tours, s’est souvenu le jeune pilote. Malheureusement, le dernier a été fatal. Alonso et Bottas me passent donc je perds la dixième place. Mais je vais quand même garder ça comme un très bon souvenir, où j’ai eu une bonne course, avec des beaux dépassements. »

« C’était une très belle course, l’équipe a fait un super boulot pendant la saison. Ils ont beaucoup progressé avec la voiture. Il faut rappeler qu’on avait beaucoup, beaucoup moins de budget que les autres équipes, donc c’était quand même une super saison. »

Esteban Ocon en dit plus sur son contrat avec Force India

Au moment d’annoncer officiellement l’arrivée d’Esteban Ocon au sein de son équipe en 2017, Force India n’avait pas voulu dévoiler trop d’information, précisant seulement avoir signé un « contrat pluriannuel » avec le pilote français, alors engagé chez Manor.

Sur le plateau de l’émission « L’intégrale F1, L’Emission » sur Canal + Sport, Ocon a levé le voile sur les détails de son engagement au sein de la quatrième force du plateau en 2016.

« C’était une super saison qui se finit avec un super cadeau, une future carrière de deux ans chez Force India, a-t-il révélé.  A la base, ce n’était que du bonus de rouler chez Manor, donc je suis vraiment content de la façon dont ça s’est fini. »

Le Français est bien conscient que les essais privés qu’il a réalisés avec l’écurie indienne il y a deux ans ont joué un rôle majeur au moment de choisir entre lui et Pascal Wehrlein, son ancien coéquipier chez Manor, également protégé de Mercedes.

« Je crois que ça a vraiment été les essais 2015 qui ont fait pencher la balance en ma faveur. Le feeling a été très bon avec l’équipe. C’était vraiment de très bonnes journées auxquelles j’ai participé. »

« Je suis vraiment, vraiment heureux d’aller chez Force India. C’est une équipe avec beaucoup plus de moyens, avec une super voiture, avec de très bons techniciens, autant pour les pneus que pour la voiture. J’ai hâte de commencer l’aventure avec eux. »