Archives pour la catégorie Stoffel Vandoorne

Fernando Alonso ne craint pas Stoffel Vandoorne

La concurrence du jeune pilote ne fait pas peur au double champion du monde.

Par le passé, Fernando Alonso a déjà connu des difficultés avec un nouvel équipier, rookie de surcroit. Personne n’a oublié la guerre ouverte que s’étaient livrée l’Espagnol et le jeune Lewis Hamilton en 2007. Explosive, la collaboration entre les deux n’avait pas fait long feu, le double champion du monde claquant la porte de McLaren en fin de saison pour retrouver le cocon familial de Renault.

Depuis lors, une question n’a eu de cesse de revenir à chacune de ses associations avec un nouveau partenaire : parviendraient-ils à s’entendre ? « A chaque nouvel équipier auquel j’ai été associé après Hamilton, on me pose à chaque fois cette question », remarque-t-il.

« Quand je suis retourné chez Renault l’année d’après, c’était Piquet mon équipier. On m’avait dit : ‘Il se bat pour le titre en GP2, il est jeune, vous allez revivre la même expérience qu’avec Hamilton’. Et pourtant, cela n’a pas été le cas. »

« Ensuite c’était Grosjean, se souvient le Taureau des Asturies. Et on m’avait dit : ‘Il se bat aussi pour le titre en GP2. En 2009, il sera très rapide.’ Pourtant, il ne l’a pas été. Même chose avec Felipe [Massa]. ‘Sois prudent, car cela fait longtemps qu’il est chez Ferrari, il a pris ses marques dans l’équipe et il sera très rapide’, m’avait-on dit à l’époque. Il n’était pas non plus rapide. »

« Puis j’ai eu Kimi [Räikkönen] comme équipier et les gens disaient : ‘Un champion du monde de retour chez Ferrari, il marchera très, très fort’. Tout le monde sait que cela n’a pas été le cas… »

Après avoir passé deux saison en compagnie du sympathique vétéran Jenson Button, Fernando Alonso va voir débarquer de l’autre côté du garage Stoffel Vandoorne. Un rookie pas si novice que cela. Champion 2015 de GP2 Series, le Belge a remplacé lors du Grand Prix de Bahreïn 2016 l’Espagnol, blessé après son terrible accident à Melbourne en ouverture de la saison. Une pige qui a marqué les esprits, le jeune pilote parvenant à hisser sa McLaren dans les points.

Malgré cette nouvelle concurrence, Fernando Alonso ne s’inquiète pas outre mesure, jugeant que cette nouvelle association ne pourra être que bénéfique à l’écurie britannique. « Nous verrons donc ce que cela donnera avec Stoffel. Mais je ne suis pas inquiet, confie-t-il. Nous ne sommes pas en position pour nous battre pour le titre pour le moment. Nous devons travailler main dans la main pour aider l’équipe à sortir de cette mauvaise passe le plus rapidement possible. »

« Je me réjouis donc de l’arrivée de Stoffel. Il va amener un vent d’air frais au sein de l’équipe. C’est en outre un pilote très talentueux, comme nous avons pu le voir en GP2 et cette année encore au Japon. Mais non je ne suis pas inquiet. »